jeudi 27 avril 2017

EPI sur les valeurs olympiques

Proposer un projet qui mêle littérature et société en troisième, avec du Français, de l'Anglais, de l'Espagnol, de l'Histoire, des Mathématiques et, bien sûr, de l'EPS, c'est ici :
Adobe Spark Page

vendredi 14 avril 2017

De l'intérêt d'utiliser Line.Do pour rendre compte d'une lecture

Evaluer une lecture, c'est toujours un exercice particulier. D'abord parce qu'il faut bien avouer que je détestais ça lorsque j'étais moi-même élève. Au mieux, cela tourne au challenge - qui répondra le plus vite et le mieux à plein de questions plus pointues les unes que les autres ? - au pire, c'est la terrible question : "qu'est-ce qui t'a plu ou déplu dans ce livre ?" ou, plus pervers encore, "explique donc pourquoi tu l'aimes !"
Est-ce que l'on sait pourquoi on aime ? J'aime ce livre parce qu'il me transporte, me parle au plus profond de moi, me rend meilleure, bref, plein de réponses qui ne rentrent pas dans les cases...

Donc, vous l'aurez compris, le compte-rendu de lecture et moi, c'est une longue histoire... Il y a le "carnet de lecture", que je pratique sous deux formes différentes (voici la dernière ici), la présentation orale, et maintenant : la Line.Do.
La Line.Do, c'est quoi ?
Un site en ligne (Line.Do) qui vous permet de réaliser des timelimes (en français : ligne chronologique) en ligne et donc, notamment quand un roman connaît une chronologie un peu particulière, de vérifier que les élèves ont bien su tout remettre dans l'ordre.
Ce que j'apprécie avec ce site, c'est qu'il permet de mêler texte, image, son voire lien URL. Autre point non négligeable (et là, je pense notamment à ma très chère collègue doc) Line.Do intègre automatiquement les sources des documents utilisés et les fait apparaître, à côté dudit document et à la fin.
C'est donc ce que je leur ai proposé de faire avec la lecture entrant dans le cadre de notre EPI "Immigration et imprégnation" : lire le roman de Gaëlle Josse, Le Dernier Gardien d'Ellis Island, et le présenter sous forme de Line.Do.
Une fois de plus, le résultat m'a bluffée, j'avoue... comme vous pouvez le voir ici :

Restitution de Florian, Léo, Dylan

Restitution de Fabien, Asma, Julianne, Maxime

Restitution de Evan, Benjamin, Enzo, Nadir

lundi 20 février 2017

mercredi 11 janvier 2017

Les figures de style - synthèse


Une carte mentale pour récapituler un certain nombre de ces figures :


Un peu de précision (et quelques exemples - politiquement incorrects) :

Charles : À l'école il avait toujours le prix d'exactitude, et le prix de bonne camaraderie. Ah, les institutions, la notoriété, le prestige, tout est bafoué, et tout ! Le roi s'endort, on dessoude le dauphin ! Jolies manières ! Mais attention, hein ! J'ai bon caractère mais j'ai le glaive vengeur et le bras séculier. L'aigle va fondre sur la vieille buse !
Deuxième truand : C'est chouette comme métaphore, non ?
Premier truand : C'est pas une métaphore, c'est une périphrase.
Deuxième truand : Oh, fais pas ch... !
Premier truand : Ça c'est une métaphore !



Michel AUDIARD, Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages, 1968

samedi 7 janvier 2017

Mission "Devenez booktubeur"

Comment renouveler les évaluations de lecture ? Exercice compliqué où il est si facile de sombrer dans la traditionnelle "fiche de lecture" et le questionnaire.
Pour ma part, si je n'exclue pas l'une (c'est mon fameux carnet de lecture) ni l'autre (merci Socrative), j'essaie également de proposer des travaux de groupe sous une autre forme. Il y avait eu la "Mission Coben", mais aussi la "Mission Felicidad", voici la "Mission : devenez booktubeur" sur le roman de Delphine de Vigan, No et moi :

... et un exemple de vidéo produite :